BIO EXPRESS

Sans élaborer de système nouveau, elle souhaite faire de la philosophie une manière de vivre, non pour acquérir des connaissances, mais pour être dans la vérité.

Dès 1931, elle enseigne la philosophie et s'intéresse aux courants marxistes antistaliniens.
Elle est l'une des rares philosophes à avoir partagé la « condition ouvrière ».

Successivement militante syndicale, proche ou sympathisante des groupes révolutionnaires trotskystes et anarchistes et des formations d'extrême-gauche, mais sans toutefois adhérer à aucun parti politique, écrivant notamment dans les revues La Révolution prolétarienne et La Critique sociale, puis engagée dans la Résistance au sein des milieux gaullistes de Londres, Simone Weil prend ouvertement position à plusieurs reprises dans ses écrits contre le nazisme, et n’a cessé de vivre dans une quête de la justice et de la charité.

En savoir plus : Simone Weil

Etat civil
  • Née le 3 février 1909 à Paris (75), décédée le 24 août 1943 à Londres (Angleterre)

Crédits images
Photo 1 : Unknown author - http://info-caotica.blogspot.jp/, public domaine - Photo 2 : TCY Creative Commons Attribution-Share Alike 4.0 - Photo 3 : Ji-Elle — CC BY-SA 3.0 - - Photo 4 : Stéphane D. - Photo 5 : Celette — Travail personnel CC BY-SA 4.0
Ses adresses
Ajouter un commentaire
mood_bad
  • Pas encore de commentaire