BIO EXPRESS

Michel Boisrond commence sa carrière au cinéma dans les années 1940. Il assiste des auteurs tels que Jean Delannoy, Robert Vernay, Jacques de Baroncelli et Jean Cocteau.

Mais c’est surtout son expérience auprès de René Clair, à qui il voue une grande admiration, qu’il retient. Il l’assiste sur La Beauté du diable (1949), Les Belles de nuit (1952) et Les Grandes Manœuvres (1955) dont il dirige même la seconde équipe.

Au milieu des années 1950, comme Norbert Carbonnaux ou Roger Vadim, il incarne un souffle de renouveau pré-Nouvelle Vague, lançant de jeunes actrices dans des films sensibles à l'air du temps.

En savoir plus : Michel Boisrond

Etat civil
  • Né le 9 octobre 1921 à Châteauneuf-en-Thymerais (28), décédé le 10 novembre 2002 à La Celle-Saint-Cloud (78)

Ses lieux de vie

30 Avenue Du Général De Gaulle, 41800 Montoire-sur-le-Loir, France

Crédits images
Photo 1 : Photo de Kyle Loftus provenant de Pexels
Ajouter un commentaire
mood_bad
  • Pas encore de commentaire