BIO EXPRESS

Précurseur de Dada puis du surréalisme sans y adhérer, il bouleverse de son vers libre et burlesque la poésie française dès 1917, après avoir renoncé à sa carrière de journaliste auprès d'Alphonse Allais et s'être intimement lié à Pablo Picasso, Guillaume Apollinaire, Marie Laurencin, André Salmon, Amedeo Modigliani.

Artiste vivant principalement de sa peinture, laquelle a été assimilée à l'École de Paris, il devient à partir de 1934 un épistolier influent, en particulier sur Jean Cocteau, et prolixe, dont la théorie esthétique, au-delà du mysticisme qui anime son écriture, sert en 1941 de fondement à l'École de Rochefort.

En savoir plus : Max Jacob

Etat civil
  • Né le 12 juillet 1876 à Quimper (29), décédé le 5 mars 1944 à Drancy (93)

Ses lieux de vie

3 Rue Saint-Jean, 29100 Douarnenez, France

Ses adresses
3 Rue Saint-Jean, 29100 Douarnenez, France

Séjour à l’hôtel Ti Mad



2 Rue Saint-François, 29000 Quimper, France

Maison natale



8 Rue Du Parc, 29000 Quimper, France

Demeure au 1er étage



63 Rue Orléanaise, 45730 Saint-Benoît-sur-Loire, France

Demeure de 1939 à 1944



Cimetière communal, 45730 Saint-Benoît-sur-Loire, France

Dernière demeure au cimetière de la commune



5 Rue Corneille, 75006 Paris, France

Séjour au Grand hôtel Corneille



17 Rue Saint-Romain, 75006 Paris, France

Demeure



9 Rue De Duras, 75008 Paris, France

Demeure



2 Passage De Dantzig, 75015 Paris, France

Demeure à l’atelier des Artistes « La Ruche »



55 Rue Nollet, 75017 Paris, France

Séjour : Après son retour à Paris, Max Jacob s’installait dans cet hôtel situé dans le quartier des Batignolles où Christian Dior, René Barjavel, Jean Cocteau, Charles Trenet étaient des fidèles du quartier. Néanmoins, le poète a été contraint de quitter le lieu en raison de finances désastreuses.



7 Rue Ravignan, 75018 Paris, France

Demeure : Année : 1907-1911 En 1907, il loue au 7, rue de Ravignan, une minuscule chambre au fond de la cour ou il voit, sur l’un des murs, apparaitre l’image du Christ. De ce lieu, il voit l’avancement des travaux de la basilique du Sacré-Cœur. Après cette adresse, il s’installe rue Gabrielle, voisine de Ravignan.



17 Rue Gabrielle, 75018 Paris, France

Demeure



Camp de transit de Drancy, Cité de la Muette, 93700 Drancy, France

1944 - Décès à la Cité de la Muette - à l'époque camp de Drancy -



Crédits images
Photo 1 : Carl van Vechten et un auteur supplémentaire Domaine public File:Jacob, Max (1876-1944) - 1934 - Foto Carl van Vechten, Library of Congress.jpg Création : 1 janvier 1934 - Photos 2 et 6 : Anciennes cartes postales - Photos 3, 7, 8 et 9 : Photos Staroad, libres de droits - Photo 4 : Pymouss — Travail personnel CC BY-SA 4.0 File:Saint-Benoît-sur-Loire - Maison Max Jacob 02.jpg Création : 12 août 2015 - Photo 5 : Pymouss — Travail personnel CC BY-SA 4.0 File:Saint-Benoît-sur-Loire - Maison Max Jacob 01.jpg Création : 12 août 2015 - Photo 10 : Parisette — Travail personnel CC BY-SA 3.0 File:Tombe Max Jacob.JPG Création : 28 juillet 2013
Ajouter un commentaire
mood_bad
  • Pas encore de commentaire