BIO EXPRESS

Mistral fut membre fondateur du Félibrige, membre de l'Académie de Marseille, maître ès-jeux de l'Académie des jeux floraux de Toulouse, Chevalier de la Légion d'honneur en 1863 et, en 1904, prix Nobel de littérature pour son œuvre Mirèlha (Mirèio), encore enseignée de nos jours. Il s'agit d'un des rares prix Nobel de littérature en langue non reconnue officiellement dans l'État auquel il appartient administrativement parlant.

L'écrivain de « langue d'oc » - appellation alors utilisée au XIXe siècle - est une des figures de la langue et littérature provençales et bien des hommages lui sont rendus dans tous les territoires de langues d'oc, et ce jusqu'en Catalogne.

En savoir plus : Frédéric Mistral

Etat civil
  • Né le 8 septembre 1830 à Maillane (13), décédé le 25 mars 1914 à Maillane (13)

Ses lieux de vie

7 Rue Pétramale, 84000 Avignon, France

Ses adresses
4 Rue Frédéric Mistral, 13100 Aix-en-Provence, France

Demeure



Le Mas du Juge, Route de Saint-Rémy, 13910 Maillane, France

Maison natale



1 Avenue Lamartine, 13910 Maillane, France

Demeure



11 Avenue Lamartine, 13910 Maillane, France

Demeure



Chemin du Cimetière, 13910 Maillane, France

Dernière demeure au cimetière de la commune



112 Rue Montmartre, 75002 Paris, France

Demeure en 1859



7 Rue Pétramale, 84000 Avignon, France

Pensionnaire à la maison Millet - aujourd'hui disparue -



Crédits images
Photo 1 : Not stated — Current Literature: https://archive.org/stream/currentliteratur42newyrich#page/526/mode/2up Domaine public - Photo 2 : https://gallica.bnf.fr/, domaine public - Photo 3 : Agence Rol — Bibliothèque nationale de France, domaine public - Photo 4 : Le Passant — Travail personnel CC BY-SA 3.0 - Photo 5 : Willyman — Travail personnel CC BY-SA 4.0
Ajouter un commentaire
mood_bad
  • Pas encore de commentaire