BIO EXPRESS

Cette jeune parricide de 18 ans est condamnée à mort par la cour d'assises le 12 octobre 1934 à Paris, peine commuée par le président de la République Albert Lebrun en travaux forcés à perpétuité. Le 6 août 1942, le maréchal Philippe Pétain réduit la sentence à 12 ans. Elle est finalement libérée le 29 août 1945, puis graciée par le général de Gaulle le 17 novembre suivant.

La cour d'appel de Rouen rend un jugement exceptionnel dans les annales de la justice française concernant l'auteur d'un crime de droit commun qui a été condamné à la peine capitale, en prononçant la réhabilitation de Violette Nozière le 13 mars 1963.

En savoir plus : Violette Nozière

Etat civil
  • Née le 11 janvier 1915 à Neuvy-sur-Loire (58), décédée le 26 novembre 1966 à Petit-Quevilly (76)

Crédits images
Photo 1 : Unknown author - Violette Nozière, sur le site de la société de ventes aux enchères Paris-Drouot : Ader-Nordmann Auction. Public Domainview terms File:Violette Nozière (1915-1966) (A05).jpg Created: 1 January 1933 - Photos 2 et 5 : Anciennes cartes postales - Photo 3 : Unknown author, Identité judiciaire (Paris, 1933) - Archives de Paris Public Domainview terms File:Violette Nozière (1915-1966) scène de crime (1933) (A05).jpg Created: 5 September 1933 - Photo 4 : Mbzt — Travail personnel Le n° 9 de la rue de Madagascar, Paris XIIe, où vécut Violette Nozière. CC BY 3.0 File:P1030683 Paris XII rue de Madagascar immeuble n°9 rwk.JPG Création : 1 juillet 2011 - Photo 6 : LIONEL76 - Own work CC BY-SA 3.0 File:Tombeau Violette Nozière.jpg Created: 1 September 2010
Ses adresses
Auberge de la maison Brulée, 27310 Saint-Ouen-de-Thouberville, France

Propriétaire de l’auberge de la Maison Brulée



Cimetière, 58450 Neuvy-sur-Loire, France

Dernière demeure au cimetière de la commune



13 Rue De Bec Ham, 61300 L'Aigle, France

Propriétaire de l’hôtel « L’Aigle d’Or » - aujourd'hui disparu -



9 Rue De Madagascar, 75012 Paris, France

C’est en 1919, dans un deux-pièces cuisine exigu au 6e étage sur cour, que la famille Nozière s'installe. Violette y passe son enfance jusqu’au 21 août 1933 lorsqu’elle entreprend de tuer ses parents en leur faisant avaler une dose létale de somnifères puis, quelques heures plus tard en ouvrant le gaz pour faire croire à un suicide.



115 Boulevard Jourdan, 75014 Paris, France

Demeure



14 Av. des Canadiens, 76140 Le Petit-Quevilly, France

Demeure



62 Quai Gaston Boulet, 76000 Rouen, France

Propriétaire du café-restaurant « Le Relais »



Ajouter un commentaire
mood_bad
  • Pas encore de commentaire