BIO EXPRESS

Fils d'un commissaire de police de Tirlemont (Belgique), Victor Francen commence sa carrière au théâtre ; à l'avènement du parlant, il devient à quarante ans passés, une vedette du cinéma français.

Dans les années 1930, sa distinction, son côté sérieux et son regard clair le vouent tout d'abord aux rôles de prophète (La Fin du monde, J'accuse d'Abel Gance), puis aux personnages déclamatoires (L'Aiglon de Victor Tourjanski, Le Chemineau de Fernand Rivers), enfin aux héros écartelés entre patriotisme et amour (Veille d'armes de Marcel L'Herbier, Feu de Jacques de Baroncelli).

En savoir plus : Victor Francen

Etat civil
  • Né le 5 août 1888 à Tirlemont (Belgique), décédé le 18 novembre 1977 à Aix-en-Provence (13)

Ses lieux de vie

17 Avenue du Président Wilson, 75116 Paris, France

Crédits images
Photo 1 : Agence de presse Meurisse — Bibliothèque nationale de France, domaine public - Photo 2 : Photo Staroad
Ajouter un commentaire
mood_bad
  • Pas encore de commentaire