BIO EXPRESS

Enfant d'un père guyanais et d'une mère martiniquaise, il appartient à la classe aisée créole. Il a une scolarité brillante ce qui lui permet de poursuivre des études universitaires en droit puis en langues (russe, japonais et baoulé) à l'École des langues orientales de Paris. Là, il rencontre de nombreux intellectuels et artistes noirs de tous horizons et participe dans cette émulsion intellectuelle à l'émergence du mouvement de la Négritude.

Aux côtés d'Aimé Césaire et de Léopold Sédar Senghor, il lutte activement contre l'assimilationnisme et critique le colonialisme. Il commence à écrire dans des revues parisiennes telles que La Revue du monde noir (1931-1932), puis publie son premier recueil de poèmes Pigments en 1937. Son œuvre la plus reconnue est le recueil Black-Label paru en 1956. Les thèmes principaux de ses œuvres sont la solitude, l'exil, la honte de l'assimilation et la critique de l'exotisme. Contrairement à ses pairs, il n'hésite pas à se consacrer exclusivement à la littérature et à demeurer plus libre dans ses propos qui sont par conséquent, plus virulents et teintés d'humour grinçant.

Léon-Gontran Damas est généralement moins connu du grand public que Aimé Césaire ou Léopold Sédar Senghor mais reste une figure incontournable de la Négritude.

En savoir plus : Léon-Gontran Damas

Etat civil
  • Né le 28 mars 1912 à Cayenne (973), décédé le 22 janvier 1978 à Washington (USA)

Ajouter un commentaire
mood_bad
  • Pas encore de commentaire