BIO EXPRESS

Cordonnier condamné à tort pour proxénétisme, qui se venge de cette injustice en tuant et blessant des policiers.

Une « fièvre liabouviste » s’empare alors de la capitale, les anarchistes et une frange du mouvement social y voyant un crime politique.

En savoir plus : Jean-Jacques Liabeuf

Etat civil
  • Né le 11 janvier 1886 à Saint-Etienne (42), décédé le 1er juillet 1910 à Paris (75)

Ses lieux de vie

26 Rue Gambetta, 42000 Saint-Étienne, France

Crédits images
Photo 1 : Alphonse Bertillon — Courtesy of Head of Service Régional d'Identité Judiciaire de Paris, domaine public
Ajouter un commentaire
mood_bad
  • Pas encore de commentaire