BIO EXPRESS

Au cinéma, il incarna d'abord des personnages comiques de second plan, alternant films alimentaires oubliés ou productions plus ambitieuses où ses rôles marquèrent le public, notamment dans La Guerre des boutons d'Yves Robert ou Zazie dans le métro de Louis Malle.

Familier de l'univers de Jean-Pierre Mocky, pour lequel il a joué plusieurs fois, la carrière de Jacques Dufilho évolua dans les années 1970 à la faveur d'un premier rôle dans Une journée bien remplie de Jean-Louis Trintignant, où il incarnait un boulanger assassin dans un rôle presque muet, et d'un emploi de chef-mécanicien récompensé par un César du meilleur acteur dans un second rôle dans Le Crabe-tambour. Épicier patriote dans La Victoire en chantant de Jean-Jacques Annaud la même année 1976, film récompensé par un Oscar du meilleur film en langue étrangère, puis paysan bigouden dans l'adaptation par Claude Chabrol du Cheval d'orgueil, il fut à nouveau césarisé pour son rôle de vieil homosexuel dans Un mauvais fils de Claude Sautet en 1980.

En savoir plus : Jacques Dufilho

Etat civil
  • Né le 19 février 1914 à Bègles (33), décédé le 28 août 2005 à Lectoure (32)

Ses lieux de vie

Château de Bouvées, 32120 Labrihe, France

Ses adresses
Château de Bouvées, 32120 Labrihe, France

Demeure au château de Bouvées



Ponsampère 32300, France

Demeure à la ferme Lassere



Ponsampère 32300, France

Dernière demeure au cimetière de la commune



8 Rue Brun, 33800 Bordeaux, France

Enfance



34 Boulevard Saint-Michel, 75006 Paris, France

Demeure



20 Rue Chappe, 75018 Paris, France

Demeure



Crédits images
Photo 1 : Auteur inconnu — Bibliothèque Nationale de France CC0 File:Jacques Dufilho 1978.jpg Création : 1 janvier 1978
Ajouter un commentaire
mood_bad
  • Pas encore de commentaire