BIO EXPRESS

Humoriste, il fait ses premiers pas au Club Med, puis sur la petite scène du restaurant-cabaret marseillais La Payotte, fondé par le chanteur Joyeux de Cocotier et sa compagne Élisabeth Meissirel. Il suit en parallèle des études de prothésiste dentaire et obtient son diplôme.

Il débute sérieusement au théâtre parisien du Point-Virgule où l'avait repéré Marie-Caroline Burnat, et participe deux fois à la soirée des Enfoirés, apportant à ce spectacle son humour et ses personnages fantaisistes telle l’attachée de presse, toujours prête à dire au public : « Eh ben alors… C'est un spectacle comique : faut rigoler. »

Kakou est nommé aux Victoires de la musique en février 1995 dans la catégorie « meilleur humoriste ».

Ses spectacles hauts en couleur sont de grands succès : Olympia, Zénith et Cirque d'Hiver à Paris (dernier de sa carrière). Il est connu en particulier pour son personnage principal de Madame Sarfati. Peu avant sa mort, il démarre une carrière cinématographique, apparaissant notamment dans La Vérité si je mens ! du cinéaste Thomas Gilou.

En savoir plus : Elie Kakou

Etat civil
  • Né le 12 janvier 1960 à Nabeul (Tunisie), décédé le 10 juin 1999 à Paris (75)

Ses lieux de vie

90 Traverse Du Commandeur, 13012 Marseille, France

Crédits images
Photo 1 : Lamoroso18 — Travail personnel CC BY-SA 4.0 File:Élie Kakou sur scéne à Amiens.jpg Création : 14 février 2020
Ajouter un commentaire
mood_bad
  • Pas encore de commentaire